Beethoven-Concerto Violon


 
 

Le compositeur :

Ludwig van Beethoven était un compositeur allemand, né à Bonn le 16 ou le 17 décembre 1770 et mort à Vienne le 26 mars 1827.

 

Dernier représentant majeur du classicisme viennois (après Gluck, Haydn et Mozart), Beethoven prépara l'évolution vers le romantisme en musique et influença la musique occidentale pendant une grande partie du XIXe siècle.

 

Inclassable (« Vous me faites l'impression d'un homme qui a plusieurs têtes, plusieurs cœurs, plusieurs âmes» lui dit Haydn vers 1793), son art s'exprima dans tous les genres, et bien que sa musique symphonique soit la principale source de sa popularité universelle, son impact fut également considérable dans l'écriture pianistique et dans la musique de chambre.

 

Surmontant à force de volonté les épreuves d'une vie marquée par le drame de la surdité, célébrant dans sa musique le triomphe de l'héroïsme et de la joie quand le destin lui prescrivait l'isolement et la misère, il a mérité cette affirmation de Romain Rolland : « Il est bien davantage que le premier des musiciens. Il est la force la plus héroïque de l'art moderne».

 

Expression d'une inaltérable foi en l'homme et d'un optimisme volontaire, affirmant la création musicale comme action d'un artiste libre et indépendant, l'œuvre de Beethoven a fait de lui une des figures les plus marquantes de l'histoire de la musique.

 

 

Le chef d'orchestre :

Herbert von Karajan, né à Salzbourg le 5 avril 1908, décédé à Anif près de Salzbourg le 16 juillet 1989, est un chef d'orchestre autrichien.

 

Spécialiste du répertoire austro-germanique et mitteleuropéen de Bach à Bartok ainsi que de l'opéra italien, il a laissé près d'un millier d'enregistrements chez Deutsche Grammophon, EMI et Decca, ce qui en fait un des chefs les plus enregistrés du XXe siècle.

 

 

 

 

L'interprète :

Anne-Sophie Mutter est une violoniste allemande, née le 29 juin 1963 à Rheinfelden, dans le Bade-Wurtemberg.

Elle commence le piano à cinq ans, puis le violon peu après, et elle gagne dès sept ans le concours fédéral de la jeunesse musicale avec la mention d'excellence. Elle gagne le même concours une seconde fois en 1974, puis est dispensée d'obligation scolaire, ce qui lui permet de se consacrer pleinement à son art. Anne-Sophie Mutter va notamment étudier avec Henryk Szeryng et Aida Stucki.

 

À treize ans, elle est remarquée par Herbert von Karajan, qui la fait jouer avec l'Orchestre philharmonique de Berlin. Elle joue ensuite en 1977 au festival de Pâques et au festival d'été de Salzbourg puis en Angleterre avec le English Chamber Orchestra dirigé par Daniel Barenboim.

 

C'est en février 1978, à quatorze ans, qu'elle se produit pour la première fois en soliste avec l'Orchestre philharmonique de Berlin. Elle interprète le concerto pour violon et orchestre en sol majeur de Mozart. La même année, à quinze ans, elle fait son premier enregistrement pour la Deutsche Grammophon : les concertos n° 3 et 5 de Mozart avec l'Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Karajan, enregistrement qui se verra décerner le grand prix international du disque l'année suivante. Elle est nommée artiste de l'année 1979.

 

 

En 1980, Anne-Sophie Mutter fait sa première apparition aux États-Unis, avec l'Orchestre philharmonique de New York dirigé par Zubin Mehta. Elle gagne la même année le Regio-Preis fur Musik et un Maschera d'Argento.

 

En 1983, elle devient présidente honoraire de la Mozart Society de l'Université d'Oxford et en 1986, elle est décorée de l'Ordre du Mérite de RFA.

 

L'année 1988 est consacrée à une grande tournée aux États-Unis et au Canada et Anne-Sophie Mutter fait alors sa première apparition au Carnegie Hall. Elle est également nommée citoyenne d'honneur de Wehr.

 

En 1989, elle se marie avec Detlef Wunderlich, qui mourra en 1995 d'un cancer. En 1990, Anne-Sophie Mutter décide de prendre une année sabbatique. Arabella, son premier enfant, naît. Son deuxième enfant, Richard, naît en 1994.

 

En 1998, Anne-Sophie Mutter se consacre entièrement aux sonates pour piano et violon de Beethoven, qu'elle joue dans le monde entier avec Lambert Orkis. Ils enregistrent un disque en public, comprenant l'intégralité des sonates.

 

En 2002, elle se remarie avec le pianiste et chef d'orchestre américain André Previn dont elle divorce quatre ans plus tard, en 2006.

 

Anne-Sophie Mutter est très impliquée dans la musique actuelle, à la fois parce qu'elle compte de nombreuses pièces récentes dans son répertoire, dont elle est pour certaines la dédicataire, et par le soutien qu'elle apporte au jeunes solistes, notamment par l'intermédiaire de la fondation Anne-Sophie Mutter, qui aide les jeunes du monde entier à débuter dans le métier.

 

Elle participe aussi à beaucoup d'œuvres de charité, et fait régulièrement des concerts de solidarité. Elle a par exemple reversé une partie des bénéfices d'une de ses tournées aux États-Unis à Classical Action: Performing Arts Against AIDS.

 

Anne-Sophie Mutter possède deux Stradivarius, le Emiliani de 1703 et le Lord Dunraven de 1710 et également un violon du luthier contemporain bolognais Roberto Regazzi.

 

"C'est la révélation du siècle!" proclamait son bienfaiteur Herbert von Karajan.

 

 

 

 



05/12/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres